Votre pressing haute qualité à domicile : 5€ de réduction sur votre première commande avec le code BLOG2018

Guide ultime des tissus de chemises et de leur nettoyage au pressing

Les différents types de tissus

Pourquoi parler du tissu d’une chemise lorsque l’on est un pressing haute qualité ?! Pour de multiples raisons car la chemise fait partie des pièces classiques du dressing et que nous en nettoyons quelques centaines par semaine. Cela doit notamment vous permettre de bien comprendre que le type de tissu a un impact sur le nettoyage et le repassage de votre chemise. Pour ne pas rendre trop complexe l’article, je ne suis pas rentré dans des détails trop techniques. Vous y trouverez les principales explications et critères vous permettant de bien choisir votre chemise, quelques marques qui comptent et comment nous la nettoyons (ie on vous donne quelques conseils également pour que vous puissiez la repasser !). J’ai mis également quelques liens vers des sites ou blogs vous permettant de monter en compétences sur l’entretien et les marques de chemises que nous apprécions chez Pressandco selon plusieurs critères. Enfin, sachez que comme pour toutes les bonnes choses qui durent, un petit peu de budget et de soin vous permettrons de conserver votre chemise le plus longtemps possible 😉

 

Le titrage, l’armure et le retor/double-retors, c’est quoi ce charabia ?!

Tous les tissus ne se ressemblant pas, il est primordial de bien connaître les différents types de familles de tissus selon votre usage et vos besoins. La qualité du tissu de votre chemise que vous porterez des heures durant, voir quelques jours, est un critère déterminant de votre choix. Privilégiez exclusivement une matière 100% naturelle telle que le coton, la soie ou le lin !

Le titrage

Il s’agit de la longueur du fil pour un poids fixe donné. Ainsi, le titrage pour une chemise correspond normalement au nombre de bobines nécessaires pour une livre anglaise qui pèse généralement 453,6g. Plus le titrage est élevé, plus le fil est fin. Cependant, le revers de la médaille est que pour un titrage élevé vous aurez une chemise douce, mais qui se froissera plus facilement et qui sera plus fragile. Généralement, à partir de 160s vous pouvez considérer qu’il s’agit d’un titrage élevé gage d’une certaine qualité et bien évidemment du prix qui va avec !

Titrage chemise pressandco

Titrage chemise pressandco

L’armure

L’armure est le mode d’entrecroisement des fils de chaîne et des fils de trame qui peut être réalisée de manière différente :

  • L’armure en « toile» est la plus ancienne des techniques de tissage. Les fils de chaîne (verticaux) sont soulevés de manière alternative avec les fils impairs et pairs de la chaîne pour laisser passer les fils de trame (horizontaux). Quand un tissu est réalisé en armure toile, les deux côtés sont les mêmes ! A titre d’exemple, les tissus tissés avec ce procédé sont le fil-à-fil, le chambray, le popeline, l’oxford, le lin, le dobby et le seersucker (ie voir classement des tissus ci-dessous).
  • L’armure « sergé» ou à décochement est réalisée avec un fil de trame qui passe sous un ou plusieurs fils de chaîne. Par exemple, dans un dans un sergé 1/3, le fil de trame passe sous un, puis sur trois autres fils de chaîne. Avec ce procédé, le fil de chaîne est décalé à chaque passage de trame, ce qui rend un motif en biais et permet l’identification facile des tissus de cette famille comme le denim, twill ou chevron.
  • Le satin, réalisé au début avec du satin et aujourd’hui avec des matières synthétiques, comporte un fil de trame qui passe au-dessus d’un fil de chaîne puis en-dessous des trois ou quatre fils de chaîne suivants.

Le retors/double-retors

La technique du retors consiste à tordre deux (voir plus) fils ensemble pour en former un seul. Le double retors signifie que l’on tord deux fils simples ensemble pour avoir un seul fil. Cette technique apporte plus de résistance, moins de froissage et un soyeux incomparable.

Double-retors pressandco

Double-retors pressandco

Les différents types de tissus pour chemises et leur traitement au pressing

Nom du tissuType d’armureDescriptionPré-Détachage/
détachage

Lavage à l’eauRepassage vapeurPhotos
PopelineToileTissage réalisé avec deux fois plus de fil de chaîne que de fil de trame au centimètre carré. Le fils de trame est également plus gros que celui de la chaîne. Aspect uni, rayé ou à motif.PossibleJusqu’à 40°C maxMécanique : moyen
Manuelle : moyen
Fil à filForme de popeline, la couleur des fils de chaîne et de trame sont différents. Généralement, un fil de couleur est mélangé avec un fil blanc pour donner un aspect chiné. Aspect uni.Mécanique : moyen
Manuelle : moyen
OxfordTissage réalisé d’un fil de chaîne doublé et d’un fil unique de trame de grosse circonférence. La couleur du fil de trame est différente de celle de la chaîne. Aspect de damier très solide.Mécanique : facile
Manuelle : facile
ChambrayTissage réalisé à partir d’un fil de chaîne de couleur indigo et d’un fil de trame blanc. Très léger et avec un tombé souple. Aspect uni.Mécanique : difficile
Manuelle : difficile
LinTissage léger réalisé à partir de fibre végétales longues comparées au coton ou laine. Ce tissu se froisse vite et est plus ou moins transparent. Aspect uni ou rayé.Mécanique : difficile
Manuelle : difficile
DobbyTissage de fils de chaînes et de trame augmentés ou diminués lors du tissage permettant de créer des motifs fins. Aspect alvéolé généralement uni.Mécanique : facile
Manuelle : facile
SeersuckerTissage faisant alterner des fils de trame et de chaîne avec différentes torsions. Aspect rayé.Mécanique : moyen
Manuelle : moyen
TwillSergéTissage réalisé par des diagonales à 45° de fil de chaîne et de trame. Le nombre de fils est le même entre les deux et se décale d’un fil de trame à chaque rang donnant un aspect oblique. Aspect uni, rayé ou à motifs.Mécanique : facile
Manuelle : facile
ChevronsTissage alterné en zigzag avec l’utilisation de fils de chaîne et de trame de couleurs différentes. Aspect uni.Mécanique : facile
Manuelle : facile
Pin pointTissage réalisé avec le passage d’un fil de trame au-dessus de deux fils de chaîne puis au-dessous de deux fils de chaîne.Mécanique : moyen
Manuelle : moyen
ZéphyrTissage proche du popeline fin et aéré. Aspect clair/transparent avec motif.Mécanique : moyen
Manuelle : moyen
DenimTissage avec des fils tordus sur eux-mêmes avant le tissage réalisé de manière dense et sous un angle de 90°.Mécanique : facile
Manuelle : facile
Flanelle de cotonTissage de fils peignés et/ou grattés au tombé lourd. Aspect uni avec tendance à draper.Mécanique : moyen
Manuelle : moyen

 

Les finitions et accessoires

Nous allons parler des finitions qui ont un impact au niveau du nettoyage et du repassage de la chemise dans un premier temps, puis de l’usure de la chemise à moyen terme.  Tout d’abord abordons le col :

Le col

Le col est avec les poignées la pièce de la chemise qui est le plus sollicitée en termes de frottement avec la peau, ce qui a pour effet de la salir et de la jaunir. C’est pourquoi, cette partie de la chemise est systématiquement vérifiée avant le lavage pour être pré-détachée. Par ailleurs, le col signe une chemise ! Cela signifie qu’en étant voyant, il valorise ou aggrave la qualité de la chemise portée puisqu’il est vu en premier.

Dans un premier temps, vérifiez la rigidité du col. Compte tenu que c’est une pièce de la chemise qui sera pliée et retournée pour être repassée, plus il sera rigide, plus son maintien sera bon dans le temps. Si votre col est mou, sa mollesse s’accentuera dans le temps avec les lavages et repassages. Si vous avez des baleines de renforts, essayez de faire en sorte qu’elles soient cousues à l’intérieur car elles ont tendance à partir au lavage au contact des autres vêtements dans le tambour. Elles ont l’avantage de maintenir la tenue du col et des pointes. Le col est également une pièce qui est sollicitée en phase de pré-détachage pour être frotté avant le lavage afin d’éliminer la noirceur de la transpiration. Plus il est épais et solide, plus il durera dans le temps. Sans rentrer dans le détail du montage du col (ex : thermocollé ou col flottant), sachez qu’un col flottant aura une meilleure qualité et robustesse face à la vapeur utilisée pour le repasser. Avec le temps, un col thermocollé aura un aspect cartonné, pas vraiment joli et risquera de faire cloquer le tissu ! Cette partie de la chemise fait l’objet de nombreux débats sur les forums de puristes (ex : depiedencap, parisgentleman, bonnegueule, l’hommetendance ou qg…). Pour l’entretien au pressing, il est préférable et plus noble d’avoir un col flottant car la fréquence de passage du fer à repasser et du mannequin à chemise, la force de la vapeur utilisée ou le pré-brossage auront pour effet de le solliciter fréquemment. Plus il est de meilleur qualité, plus il durera dans le temps !

Les poignets

Les poignets de la chemise sont la 2ème partie de la chemise après le col à être le plus solliciter notamment en termes de frottements lors du pré-détachage. Cette pièce de la chemise a tendance à jaunir, au même titre que le col et les aisselles ce qui nécessite un pré-brossage avant le lavage. Tout comme le col, il est nécessaire que les poignets soient suffisamment rigides et épaisses pour subir dans le temps les passages des brosses et des fers à repasser. Comme il s’agit d’une pièce cousue, il est préférable également que le passant du bouton soit solidement surpiqué pour que ce dernier ne s’effiloche pas dans le temps. Au niveau du poignet, la patte capucin doit être bien cousue avec idéalement un renfort. Les coutures de ces pièces doivent être solides pour ne pas se détériorées au fur et à mesure des repassages.

Les hirondelles de confort

L’hirondelle de confort est un renfort à la jointure de la face avant et arrière de la chemise. Elle permet de renforcer la couture des deux faces qui est souvent sollicité lors des repassages au mannequin à chemise ou au fer à repasser.

Hirondelle de confort chemise pressandco

Les boutons

Le bouton est l’accessoire par excellence de la chemise qui a tendance à s’abîmer par usage. Cette altération peut s’accroître ou s’amplifier lorsqu’ils sont de mauvaise qualité au contact du tambour de la machine à laver. C’est pourquoi, il est recommandé d’opter pour un bouton d’origine naturelle, en nacre par exemple et solidement cousu. Leur épaisseur doit être également suffisante pour bien boutonner la chemise et idéalement creusé pour minimiser les accros avec les autres vêtements dans le tambour lors du lavage. Pour la couture du bouton, il est préférable d’avoir une couture en croix ou en patte d’oie qui durera plus longtemps qu’une couture en parallèle ! Et bien évidemment, évitez les boutons en plastiques car ils cassent ou fondent au nettoyage à sec. Sachez que les garnitures, boutons et accessoires ne sont pas garantis généralement par le pressing!

Les coutures

Les coutures de la chemise sont aussi importantes que les boutons car elles subissent des déformations et tensions multiples lors des lavages et repassages. Sur une chemise, c’est plus jolie de disposer de coutures le plus discret possible avec des points fins et rapprochés. Les deux principaux types de coutures sont la couture à l’anglaise ou la couture double aiguille. La couture double aiguille est un croisement de deux aiguilles de manière simultanée de part et d’autre de deux morceaux de tissus plaqués l’un sur l’autre. Résultat, vous avez 2 lignes parallèles de points. Cette couture plutôt industrielle est moins solide que la couture anglaise, mais reste efficace ! Ensuite, vous avez la couture anglaise qui implique de rabattre le tissu pour ne voir qu’une seule couture. Les deux pièces de coutures sont rabattues l’une sur l’autre au lieu d’être rassemblées comme sur la couture à double aiguille.  La couture à l’anglaise étant plus complexe, elle offre une discrétion et une solidité qui vous garantissent une durabilité des coutures après les passages en machines. Sachez également que les coutures sont sollicitées par la vapeur utilisée lors du repassage, qu’il soit mécanique avec un mannequin ou manuel avec le fer à repasser. Plus la couture sera solide, plus vous aurez de chance qu’elle ne bougera pas dans le temps !

 

Les différentes étapes du nettoyage de la chemise : réception, détachage/pré-brossage, nettoyage, repassage et pliage

Selon le type de pressing dans lequel vous déposez votre chemise, l’ensemble des étapes décrites ci-dessous pourront ne pas être réalisées en totalité. Sachez que le traitement d’une chemise dans un pressing, quel qu’il soit, nécessite le traitement manuel et le nombre d’étapes le plus élevés ! Paradoxalement, c’est la pièce qui est facturée le moins cher, mais qui représente la vitrine du pressing car selon son degré de finition, vous jaugez le type de pressing auquel vous vous adressez (ex : discount, traditionnel ou haute qualité). Chez Pressandco, pressing haute qualité à domicile, nous réalisons l’ensemble des étapes décrites ci-dessous :

Les principales étapes du nettoyage haute qualité d’une chemise

1- L’examen visuel de la chemise

C’est une des étapes les plus importantes, comme pour tous les vêtements réceptionnés, car elle conditionne le reste de la chaîne de traitement de votre chemise. Lors de la réception, un opérateur vérifie le degré de saleté de la chemise, inspecte les coutures, boutons et vérifie qu’il n’y a pas de tâches. En complément, c’est à ce moment généralement que vous indiquez si vous souhaitez que votre chemise soit sur cintre ou pliée. Le niveau de saleté de la chemise est appréhendé sur la totalité de la chemise et plus particulièrement sur le col, les poignets et les aisselles. Généralement, ce sont les endroits où la peau étant en contact régulier avec le tissu, la saleté est la plus présente. Lors de la réception, sont séparés également les chemises claires des chemises foncées pour ensuite préparer les cycles de lavage en machine. Enfin, selon le type de tissu, des séparations sont également effectuées pour isoler les tissus fragiles et les orienter vers des procédés de lavage adéquats.

2-Le pré-brossage/détachage des chemises

Chez Pressandco, nous pré-brossons toutes les chemises de manière à effectuer un traitement haute qualité et garantir un résultat impeccable. Le pré-brossage améliore les résultats du lavage et permet de retrouver dans la mesure du raisonnable la couleur d’origine de la chemise sur les parties pré-brossées. Le pré-brossage est effectué à l’aide d’une brosse ou d’une spatule à détacher en frottant et en tapotant sur le col et les poignets. Plus la chemise est sale, plus il est nécessaire de laisser agir le pré-brossant pour que les molécules de saleté soient dissoutes. Lorsque la chemise est tâchée, nous effectuons un traitement spécifique à l’aide de produits détachants biodégradables et d’une table à détacher. Sur cette dernière, de la vapeur est envoyée à l’aide d’un pistolet vapeur pour désincruster la tâche après avoir laissé agir le produit. Bien évidemment, chaque tâche ayant une composition moléculaire différente, des produits détachants différents sont utilisés. Par exemple, les différentes familles de tâches peuvent être regroupées et traitées de la manière suivante :

Type de tâcheMéthode de traitementMéthodes de traitement
Grasses, alimentaires, sauce, sang, oeufs, protéines, chocolat, transpiration, urine, vomis.A utiliser sans vapeur. Agiter avant utilisation. Laisser agir pendant au moins 10 minutes pour de meilleurs résultats. Laisser sécher le produit pour absorption complète des taches grasses alimentaires.Pulvérisation, brossage et vapeur
D’huiles synthétiques de moteur, automobile, moto, vélo, scooter, cirage, graisse, encres, goudron, rideau de fer, fond de teint.Laisser agir le produit pendant quelques minutes pour de meilleurs résultats. Peut éventuellement s’utiliser avec de la vapeur afin de favoriser la réaction chimique.Pulvérisation, brossage et vapeur
De fruits rouges. vin, café, thé, jus de fruits, colas, boissons alcoolisées, épices.Bien mouiller le textile au préalable. Peut aussi s’utiliser dilué en trempage. Peut éventuellement s’utiliser avec de la vapeur afin de favoriser la réaction chimique.Pulvérisation, brossage, trempage et vapeur
De stylos à bille, marqueurs, encres indélébiles, crayons.Laisser reposer sans limitation jusqu’à absorption complète, puis procéder au lavage.Trempage, brossage et vapeur
De rouille ou de fer.Pulvériser le produit sur la tâche. Laisser agir jusqu’à disparition complète de celle-ci. Neutraliser avec de l’eau.Pulvérisation, brossage et vapeur
Grasses tenaces et tâches difficiles.Pulvériser le produit sur la tâche. Laisser agir jusqu’au séchage et absorption complète de celle-ci.Pulvérisation, brossage et vapeur
Liées aux incendies.Pulvériser le produit sur la tâche. Laisser agir jusqu’à disparition complète de celle-ci. Neutraliser avec de l’eau.Pulvérisation, brossage et vapeur
Liées à la transpiration.A appliquer à l’aide d’une brosse en tapotant sans besoin de laisser agir sur la tâche.Pulvérisation, brossage, grattage et vapeur

3-Le lavage des chemises

Après l’étape du pré-brossage et/ou du détachage, vient celle du lavage. La chemise en coton est exclusivement lavée à l’eau entre 30°c et 40°c. Pour garantir un lavage parfait, il est d’usage de séparer les couleurs sombres des couleurs claires, ce qui permet de minimiser les risques de dégorgements en termes de couleurs. Chez Pressandco, nous adoptons quelques règles de base qui nous permettent d’avoir un lavage parfait  des chemises :

  • Nous choisissons un programme délicat. Lavez vos chemises entre 30° et 40° maximum, c’est ce que nous vous recommandons !
  • Nous ne surchargeons pas la machine. En ne mettant pas le volume maximal dans le tambour de la machine, la qualité du lavage est amélioré. En plus, nos machines pèsent automatiquement le poids des chemises pour déterminer le volume de lessive adéquate et nous alerte le cas échéant. A la laverie ou chez vous, veillez également à faire de même !
  • Nous séparons les couleurs foncées des couleurs claires. Ceci permet de ne pas avoir de décolorations et de dégorgements entre les chemises claires et les chemises foncées. Chez vous faites pareil !
  • Nous séparons les chemises sales. Les chemises qui ont fait l’objet d’un détachage préalable sont lavées à part avec un programme particulier pour que les résidus de tâches ne viennent pas altérer les autres chemises moins sales.

Voilà les principes de base que nous nous efforçons d’appliquer à chaque cycle de lavage. Chez vous si vous vous refusez de séparer les couleurs ou de trier les chemises selon leur niveau de saleté, vous risquez d’avoir des déconvenues ! Pour être sûr de la qualité de traitement, confiez-les à Pressandco, vous serez tranquilles. Sachez que le lavage au pressing n’est pas plus agressif que chez vous, bien au contraire. En effet, lavez une chemise tâchée et vous incrusterez la tâche sans pouvoir l’enlever, même en la ramenant au pressing. Aussi, les programmes de lavage et produits que nous utilisons sont biodégradables, ce qui n’attaque pas les fibres de la chemise. Enfin, une dernière et non des moindres, le repassage…c’est un métier!

4- Le repassage

Ce que peu de personne save, c’est que pour avoir le meilleur repassage possible, il faut que les chemises soient mouillées lors du repassage ! Et oui, nous repassons les chemises en sortie de machine à laver sans les faire sécher. Je vais vous expliquer pourquoi :

  • La structure des fibres de la chemise en coton. Lorsque vous repassez de manière générale un vêtement en coton lorsqu’il est sec, cela demande plus d’effort et de vapeur que lorsqu’il mouillé. Chez Pressandco, dès que les chemises sortent de la machine nous les repassons. Les molécules d’eau s’interposent entre les fibres qui sont tissées soit en armure de toile ou en sergé. Ceci facilite le repassage à haute température qui permet de remettre les fibres dans le bon sens !
  • Savoir gérer les plis, c’est mieux quand c’est mouillé. L’action de l’humidité sur la chemise facilite le repassage des plis en diminuant les propriétés mécaniques des fibres. Elle permet également de créer des ponts liquides entre les fibres, ce qui permet d’effacer le pli plus facilement ! Bon c’est technique tout ça… ! Et bien oui, c’est d’ailleurs pour cela que je vulgarise l’explication théorique. En résumé, plus la chemise est mouillée, plus vous avez de chance de bien la repasser. Mais alors, me direz-vous il faut de la vapeur puissante pour supprimer l’humidité résiduelle. Vous avez raison, d’où le point suivant.
  • Avoir du matériel c’est bien, disposer du matériel professionnel c’est mieux. Comment peut-on rivaliser chez soit avec un fer classique ou une centrale vapeur et un mannequin chemise couplé avec une presse col poignets Sankosha et une table de repassage professionnelle avec un flux de vapeur de près de 6 bars ?! Vous pourrez bien la repasser votre chemise, certes, mais à quel prix. Vous allez y passer du temps pour un résultat pas toujours à la hauteur. Chez Pressandco, compte tenu du volume de chemises à traiter journalier et de notre positionnement haute qualité, nous utilisons à la fois un repassage mécanique et un repassage manuel. Le repassage mécanique permet de réaliser le repassage de la chemise à 90% et ce sans contact avec la chemise. Ceci signifie que la chemise ne subit aucun passage de fer à repasser, mais uniquement de la vapeur envoyée à haute température par l’intermédiaire du mannequin mécanique sur lequel elle est disposée. Au préalable, nous repassons le col et les poignées à l’aide d’une presse col poignets qui comme son nom l’indique presse le col et les poignets de la chemise en envoyant de la vapeur. Après ces deux étapes, chaque chemise fait l’objet d’un repassage manuel par un opérateur pour reprendre les faux plis et les parties de la chemise qui le nécessitent : généralement autours des boutons, le col et les manches. A l’issu de ces 3 étapes de repassage, vous pouvez être sûr que votre chemise est parfaitement repassée et plus aucun pli n’apparaît !
  • Repasser c’est un métier. Savoir où et comment passer son fer à repasser sur les différentes parties de la chemise, cela ne s’improvise pas. C’est pareil pour positionner la chemise sur le mannequin à chemise, la presse, la table à repasser ou la jeannette. Là encore, vous pouvez essayer de repasser votre chemise où y aller par tâtonnements, mais vous risquez d’y passer du temps ! Sans rentrer dans les détails car cela n’est pas transposable à votre table à repasser, la chemise est placée sur le plastron du mannequin après avoir pincé le col et les poignets pour que la vapeur puisse s’engouffrer à l’intérieur des manches et de la chemise. Ensuite, après le cycle de défroissage, un opérateur reprend chaque chemise en repassant à l’aide d’un fer à vapeur les manches sur une jeannette, le col et les éventuels faux plis. Avant la mise sur cintre, chaque chemise fait l’objet d’une inspection visuel et d’un contrôle qualité pour vérifier qu’il n’y a plus aucun faux pli. Si nécessaire, des retouches sont effectuées à l’aide du fer à repasser. Dans le cas où vous souhaitez repasser par vous-même, utilisez un fer à repasser avec de la vapeur et ne l’arrêter jamais sur la chemise au risque de brûler votre chemise. Généralement, il est préférable de commencer par repasser à l’envers la chemise en débutant par le devant, le dos puis les manches et le col en dernier.

5- Le pliage

Selon la demande du client, nous mettons les chemises sur cintre ou nous les plions. Lorsque les chemises sont pliées nous utilisons un plastron en carton qui sert à plier la chemise. Chaque bouton est boutonné avant le pliage de la chemise. Ce plastron est apposé sur le dos de la chemise dont les manches sont rabattues une à une derrière puis pliées. Enfin le dos de la chemise est rabattu derrière la chemise. En fin de pliage, un col cartonné est inséré dans le col de la chemise pour que ce dernier ne se déforme pas. Nous insérons ensuite la chemise dans une pochette en plastique pour qu’aucune poussière ne vienne tâcher cette dernière. Il ne faut pas croire que la chemise pliée est synonyme de faux plis ! Elle permet d’être transportée et rangée facilement dans votre placard, alors que la chemise sur cintre demande à être manipulée avec précaution en cas de transport. Quand votre chemise est repassée, qu’elle soit sur cintre ou pliée, évitez dans la mesure du possible de la placer à des endroits où elle sera susceptible de subir des faux plis ou tâches ! Donc dès qu’elle est repassée, mettez-là dans votre armoire ou portez-là cela éviter des désagréments.

Que vaut ma chemise si je l’emmène chez le pressing ?

Alors là où certains se font prêtés une chemise pour un test ou donne leur avis sur l’esthétique d’une chemise, nous vous vous proposons une sorte de classement des marques de chemises que nous voyons passé dans nos pressings ! Il s’agit ici de vous donner un retour d’expérience de la qualité des marques de ces dernières sur des critères autres que l’esthétisme, la coupe où le prix. Pressandco nettoie, détache et repassage quelques centaines de chemises en utilisant différents procédés. C’est la raison pour laquelle, nous sommes confrontés à la manipulation de nombreuses marques de chemises.

La liste que nous vous proposons n’est pas exhaustive, bien évidemment ! Par ailleurs, la notation effectuée est subjective et ne tiens pas compte de l’ensemble des tissus que peut vous proposer une marque donnée. C’est pourquoi, nous avons uniquement noté des critères que nous maîtrisons via notre cœur de métier : le pressing haute qualité. Les critères retenus sont :

  • La solidité du tissu : hormis l’épaisseur et le type de tissage, nous apprécions la solidité de la chemise sur les pièces généralement sollicitées par le port de la chemise et qui sont en 1ère ligne lors du repassage. Il s’agit notamment du col, des poignets et des coudes.
  • La facilité de repassage : en repassant exclusivement les chemises lorsqu’elles sont mouillées, nous apprécions la facilité avec lequel le fer passe sur le tissu et la vapeur le transverse. Selon la structure des fibres, les points liquides créés par l’eau peuvent ou non faciliter le repassage.
  • La tenue après repassage : la tenue de la chemise est appréciée lorsque nous la mettons sur un cintre où lorsque nous la plions. Au moment du pliage, nous mesurons généralement la capacité du tissu à se tendre et à rester en place.

N’hésitez pas à poster vos marques favorites en commentaires !

Marques de chemisesSolidité du tissu dans le temps*Facilité de repassage*Tenue après repassage*Site internet
JLRhttp://www.jlrparis.com/
Swann et Oscarhttps://www.swannetoscar.com/
Ateliers NAhttps://www.atelierna.com/fr/
Howard'shttps://www.howards.fr/fr/
T.M.Lewinhttps://www.tmlewin.co.uk/
Hasthttps://www.hast.fr/fr/
Charles Tyrwhitthttp://www.ctshirts.com/uk
Figarethttps://www.figaret.com/fr/
Comptoir des chemises et accessoireshttp://www.comptoir-des-chemises-et-accessoires.fr/
Brionihttps://www.brioni.com/fr
Capelhttps://www.capelstore.fr/
Atelier privéhttp://www.atelierprive.com/fr/
Café cotonhttps://www.cafecoton.fr/
The Nineshttps://www.maisondelachemise.fr/
Boggihttps://www.boggi.com/fr_FR/home
Maison courtothttp://maison-courtot.com/fr/index.php
B.Garbohttps://www.bgarbo.fr/fr/
Cotton societyhttp://www.cottonsociety.com/
Opalonahttps://www.opalona.com/
Samsonhttp://www.samson-costume-sur-mesure.com/

Passez commande sur Pressandco, votre pressing à domicile haute qualité sur Paris pour que vos chemises soient lavées et repassées avec précaution et savoir-faire.

2017-11-26T15:48:02+00:00

Leave A Comment