La couette et housse de couette: premières victimes du dodo!

Le lavage des pièces de blanchisserie (ex: couette, housse de couette, drap, drap housse…) nécessite une expertise particulière et des équipements que votre pressing de quartier ne dispose pas. C’est pourquoi, tous les pressing sous-traitent la blanchisserie que vous leur confier à des blanchisseries. En revanche, parmi toutes ces pièces, la couette reste une des seules pièces de la blanchisserie que vous pouvez lavez et manière écologique, c’est à dire à l’eau! Qu’elle soit en duvet naturel ou synthétique, il est nécessaire de la laver au moins deux fois par an au moment de sa sortie pour l’hiver et avant d’être rangé. Parfois, lorsque des accidents arrivent (ex: tâche d’urine, sang…), il est également nécessaire de prévoir son lavage. Nous vous donnons quelques conseils pour laver votre couette de la meilleure manière possible.

Avant de laver une couette, il est primordial de vérifier quelques préalables en termes d’équipements. En effet, compte tenu qu’il s’agit d’une pièce de blanchisserie technique, plusieurs éléments sont à vérifier, à savoir :

  • Les tailles de sa machine à laver et sèche linge : pour qu’une couette puisse être lavée correctement, il faut que le tambour de votre machine à laver et votre sèche linge soit suffisamment grands. Il faut également que vous vérifiez la taille du hublot pour que la couette puisse rentrer dedans! Normalement pour un nettoyage efficace, le tambour  doit être remplit à 3/4 maximum, voire à la moitié idéalement. En effet,  lorsque l’eau imbibe la couette, cette dernière a tendance à alourdir le tambour au lavage et à gonfler au séchage. Nous vous conseillons une machine d’une capacité minimum de 7 kg. C’est pareil pour votre sèche linge, plus il y a d’espace dans le tambour au moment du dépôt de la couette lavée, meilleur sera le séchage.  Les lave-linge à chargement frontal sont généralement ceux qui sont le mieux adaptés car leur tambour sont les plus volumineux.
  • La composition de la couette : vérifiez avant de mettre votre couette dans le tambour l’étiquette du fabricant. Généralement, les couettes sont lavables en machine à laver, mais parfois leur composition nécessitent des précaution (ex: lin). Dans tous les cas, l’étiquette vous donnera des informations précieuses en matière de température de lavage et de séchage. Cela vous évitera des surprises!
  • L’absence de trous ou d’accrocs : toutes pièces qui comporte du duvet (ex: doudoune, sac de couchage…) nécessitent une attention particulière avant son passage en machine. Le lavage d’une pièce technique qui comporte du duvet ou du rembourrage synthétique a tendance à gonfler pour ne plus laisser passer l’air dans les différentes parties de la couette. C’est pourquoi, avant de mettre votre couette dans le tambour, n’hésitez pas à passer le temps qu’il faut pour inspecter votre couette. Le moindre trou ou accroc risquera de s’agrandir au moment du lavage et de laisser le duvet partir lors du séchage. Faites un ou deux points de couture, ou emmenez-là chez le couturier si vous ne savez pas utiliser une aiguille!

Couette

Nos conseils de lavage de la couette

Avant de démarrer le programme, assurez-vous que le tambour soit remplit à moitié ou au 3/4 maximum. Si vous avez forcé pour rentrer votre couette dans la machine, elle sera gorgée d’eau et son poids augmentera au moment du lavage. Aussi, pour que le lavage soit optimal, nous vous conseillons également de mettre 1 ou 2 balles de tennis dans le tambour. Ces balles permettent à la fois d’optimiser le brassage de la couette lors du lavage, mais également pour le séchage.

Concernant le programme de lavage, nous vous conseillons de mettre un cycle normal coton à 30°C ou 40°C avec un rinçage extra. Le rinçage est important car la couette a tendance à rester imprégné avec de l’eau lessivée et il est nécessaire qu’il ne reste plus rien au moment du séchage. N’oubliez pas également de régler l’essorage sur un maximum de 1000 tours maximum afin d’éviter tous risques de déchirures.  Plus la taille de la couette est importante, plus le programme d’essorage doit être faible. N’oubliez pas de ré-utiliser les balles de tennis pour que le séchage. Cela permet de redonner du gonflage à votre couette!

En matière de lessive, vous pouvez choisir ce que vous souhaitez.  Nous vous conseillons cependant une lessive liquide qui aura tendance à être plus soluble dans l’eau. Aussi, la lessive liquide se rincera plus facilement. Si vous en avez la possibilité, privilégiez une lessive « spéciale laine » pour vos couettes naturelles, elles vous le rendront bien! Ne mettez surtout pas d’adoucissant.

Le séchage de la couette

Pour le séchage, il est préférable de disposer d’un vrai sèche-linge avec une capacité importante. Nous vous conseillons également de réutiliser les balles de tennis pour que votre couette aie un super gonflant. Dans la mesure du possible, mettez une température basse pour ne pas brûler la couette. Plus le grammage de la couette sera élevé, plus le temps de séchage sera long. Après avoir séché votre couette, il est recommandé de la laisser à l’air libre avant de la ranger. Cela permet de vérifier qu’il n’y a pas de zone encore humide ou de boule de duvet. N’hésitez pas à répartir avec vos mains les éventuels boules de duvet et à répartir correctement le duvet si il s’est accumulé.

Enfin si vous avez des tâches et que votre couette est blanche, vous pouvez avant de la mettre dans la machine à laver, mettre un peu de javel diluée sur les zones tâchées à l’aide d’un coton tige. Cela permet de détacher les zones particulières. Pensez systématiquement à emballer votre couette avant de la ranger afin que la poussière ne vienne s’y incruster.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations et à consulter notre rubrique pressing haute qualité sur Paris.